Saltar para: Post [1], Pesquisa e Arquivos [2]

educação diferente

Projecto da responsabilidade da apie - Associação Portuguesa de Investigação Educacional - Educação Especial e Deficiência.

educação diferente

Projecto da responsabilidade da apie - Associação Portuguesa de Investigação Educacional - Educação Especial e Deficiência.

França

La rééducation proposée

Quelque soit l´origine et la nature des complications du handicap visuel, l´objectif de la prise en charge reste le même : permettre à la personne de recouvrer la plus grande autonomie possible dans sa vie quotidienne, ses relations sociales et ses activités personnelles ou professionnelles . Pour ce faire la rééducation va s´appuyer sur l´intervention d´une équipe pluridisciplinaire (médecin, psychologue, travailleur social, psychomotriciens, ergothérapeutes...), recouvrant 14 métiers ou spécialisations différentes.

L´admission comprend trois étapes : la réception d´un dossier comportant des informations personnels, administratives, médicales et ophtalmologiques, une rencontre avec le médecin responsable du centre pour une première évaluation des possibilités fonctionnelles du sujet, de ses motivations, en un mot de la faisabilité et de l´intérêt de la prise en charge, puis l´admission effective.

L´évaluation quant à elle va durer plusieurs jours et va concerner tous les différents domaines de l´efficience du patient atteint par le handicap visuel ou par des troubles associés (de mémoire, d´attention, d´orientation dans l´espace, de motricité, d´audition...) . Elle est effectuée avec le patient par chacun des professionnels concernés, et s´appuie à la fois sur des exercices standardisés (pour évaluer par exemple l´utilisation du potentiel visuel conservé, la capacité de mémoriser des éléments nouveaux...) et sur des mises en situation pratique.

Projet individuel et modalités de rééducation : Les données recueillies lors de l´évaluation vont servir de base pour, avec le patient, définir un projet individualisé de rééducation. Celui-ci va chercher à atteindre quatre objectifs : effectuer un travail de compensation sensorielle des possibilités visuelles perdues, par le recours à d´autre sens comme l´audition et le toucher notamment, mettre en place des techniques de compensation spécifique, comme le Braille, l´utilisation d´une canne ou d´un système optique adapté aux besoins de la personne, réaliser, par des exercices adéquats, la meilleur récupération possible des séquelles post-lésionnels concernant l´utilisation de la vision mais aussi du langage, de la parole, de la mémoire et du comportement. assurer un soutien psychologique pour permettre au sujet de prendre conscience du handicap récemment survenu, d´effectuer un travail de deuil afin de parvenir à en intégrer les conséquences et pouvoir ainsi à terme recouvrer une image de soi plus forte qui prend en compte, sans les nier ni les majorer, les conséquences du traumatisme.

Le travail est proposé de façon individuelle ou en petit groupe de deux à trois personnes, sur des temps variant de deux fois 10 minutes à sept fois 45 minutes par jour. La durée moyenne de rééducation est de 64 jours entrecoupés dans la mesure du possible par des retours à domicile en fin de semaine. Il est proposé de plus en plus fréquemment une rééducation en plusieurs temps ou alternent des moments de prise en charge dans l'établissement et d´autres à domicile durant lesquels le sujet utilise et développe les techniques acquises.

Com a colaboração: Le CRFAM de Marly-le-Roi

Web: http://www.crfam.net/